La Chartreuse et son Histoire

Envoyer Imprimer PDF

1. Historique du monastère de Molsheim

L'Alsace et les Chartreux

Ancienne croix de la ChartreuseInstallés dès 1335 à Koenigshoffen, près de Strasbourg, les Chartreux vécurent pendant deux siècles dans la prière et le recueillement ; mais avec l'introduction de la Réforme en Alsace commencèrent les tourments. En 1591, les Strasbourgeois s'emparèrent du couvent, emprisonnèrent les moines et firent démolir les bâtiments.

Chassés de Strasbourg, les Chartreux vinrent s'établir à Molsheim en 1598 et obtinrent, grâce au roi de France Henri IV, la restitution partielle des biens qui leur avaient été confisqués. Phénomène rare dans l'histoire des Chartreuses, la nouvelle maison est implantée à l'intérieur d'une agglomération, alors que d'ordinaire les Chartreuses sont construites en dehors des villes, au fond d'une vallée.

La Chartreuse de Molsheim

En 1662, les Chartreux étaient parvenus à insérer un domaine de trois hectares dans le tissu urbain, tout en respectant le caractère typique d'une Chartreuse avec 18 cellules individuelles de moines, reliées par un cloître à l'église et aux autres bâtiments communautaires ; entourée d'une enceinte, le couvent était une institution autonome, indépendante du monde extérieur.

Carte de 1744

D'après la grande toile de 1744 conservée au Musée de Molsheim, le monastère s'étendait depuis la Poudrière jusqu'à la Cité Administrative (place du Marché), le centre étant l'actuelle Cour des Chartreux. L'implantation des différents bâtiments, notamment des cellules, est encore très visible dans le paysage urbain actuel.

      Carte de 1744

Chartreuse de Molsheim état 1989
Chartreuse de Molsheim état 1989

Destinée du couvent

La Révolution française allait sceller le destin de cette institution : en 1791, un incendie endommagea l'église ainsi que plusieurs cellules, et les moines furent dispersés en 1792. Après avoir servi de prison, la Chartreuse de Molsheim fut vendue et démembrée en 1796 : les anciennes cellules et les travées du cloître furent transformées en maisons d'habitation.

En 1842, la Ville de Molsheim fit l'acquisition d'une partie des bâtiments afin d'y installer l'Hôpital local. Depuis 1985, l'ancien Prieuré des Chartreux abrite le Musée municipal de Molsheim, dit "Musée de la Chartreuse", et la "Fondation Bugatti". Les fondations de l'église conventuelle ont été mises en valeur et d'importants travaux de restauration sont en cours, sous la responsabilité d'un chantier de bénévoles.

2. Place de la Chartreuse dans le contexte régional

Ancienne cité épiscopale et universitaire, berceau des Bugatti, MOLSHEIM est à la fois une ville historique, touristique et viticole bénéficiant, comme chef-lieu d'arrondissement du Bas-Rhin, de nombreuses infrastructures économiques, sociales et culturelles.

Dévoilant les milles facettes de la cité, son Musée municipal a pour ambition de mettre en exergue ses spécificités, en choisissant comme thèmes centraux l'épopée Bugatti et la métropole religieuse. Rompant avec les musées locaux traditionnels, il veut insister sur la double appartenance de Molsheim au cours de son histoire : capitale intellectuelle et religieuse de l'Alsace au XVIIe siècle, qui se métamorphose après la Révolution en Ville industrielle et artisanale, pour connaître son apogée au début du XXe siècle avec l'arrivée d'Ettore BUGATTI.

Témoins de cette histoire mouvementée, le site de l'ancienne Chartreuse regorge de vieilles pierres et d'endroits insolites qui valent, à eux seuls, le détour.

Repliés derrière les remparts de Molsheim, les moines y menaient une vie rigoureusement établie par les coutumes de l'Ordre, à la recherche de Dieu dans le silence et la solitude.

Parmi les trésors artistiques des Chartreux, les vitraux qui ornaient le cloître tiennent une place particulière : réalisés de 1621 à 1631 par les frères Linck, ils ont été en bonne part détruits en 1870, lors de l'incendie de la bibliothèque de Strasbourg où ils avaient été transférés après la Révolution.

Parallèlement, plusieurs œuvres d'art (tableaux, statues, boiseries et ornements) ont été dispersées dans les musées et dans des collections privées, tant en France qu'à l'étranger. Quant à l'ancienne bibliothèque de la Chartreuse, elle comprenait plus de 4.000 volumes ainsi que des centaines de manuscrits, parmi lesquels le célèbre Hortus Deliciarum de l'abbesse Herrade de Landsberg (XIIe siècle).

Aujourd'hui, malgré de nombreuses modifications, une partie importante du couvent subsiste : unique dans le Nord-est de la France, ce monastère cartusien est destiné à devenir un foyer culturel exceptionnel, tant par son architecture si particulière et par l'originalité de son implantation urbaine, que par la richesse et l'abondance des thèmes muséographiques qui peuvent y être présentés in situ.

Depuis 1998, l'ensemble du site est classé Monument Historique et la Municipalité fait depuis vingt ans d'importants efforts pour sauvegarder les parties les plus intéressantes de ce complexe. Trop peu connue jusqu'ici, la Chartreuse de Molsheim constitue un joyau culturel sans équivalent dans l'espace Rhénan, qui mérite une mise en valeur exemplaire.

Mise à jour le Mardi, 21 Juin 2011 15:06